Questions

ACUPUNCTURE

Qu’est-ce que l’acupuncture ?


Quatre fois millénaire, l’Acupuncture Traditionnelle Chinoise est fondée sur les grandes lois de l’énergétique, des rythmes saisonniers et de la pulsologie (prise de pouls).

En chinois, « acupuncture » se dit zhen jiu.

zhen : c’est le métal, l’aiguille ;

jiu : c’est le feu qui réchauffe lentement.

L’acupuncture constitue l’action de stimulation au moyen de fines aiguilles, de certaines zones de la peau, muqueuses ou tissues sous-cutanées du corps humain que l’on appelle les points d’acupuncture dans le but d’améliorer la santé et/ou de soulager la douleur.

La sélection et les méthodes de stimulation sont déterminées par l’acupuncteur et basées sur l’état de santé du patient, son bilan énergétique et la palpation des zones et des méridiens impliqués où circule l’énergie vitale. La stimulation de points sur le trajet d’un méridien ou non, ainsi que leurs combinaisons, vise à favoriser la vitalité d’une région, d’un organe ou d’une fonction déterminée de l’organisme. L’objectif de la sélection de ces points d’acupuncture est d’agir le plus efficacement sur un ensemble de symptômes et sur la cause initiale du déséquilibre.

L’acupuncteur peut également utiliser d’autres actions de stimulation que l’aiguille comme la chaleur (moxibustion), les pressions (ventouses, massage tuina, acupression) pour accomplir les mêmes objectifs.

La moxibustion [jiu] est l’action qui consiste à chauffer les points d’acupuncture à l’aide d’un cigare à base de fleurs d’armoise séchées que l’on appelle communément « moxa » ou rouleau de moxa (du Japonais mogusa qui désigne une variété d’armoise).

Les Ventouses [ba guan zi] sont des cupules que l’on pose par aspiration sur des points d’acupuncture et/ou des régions où il y a une congestion de sang ou stagnation d’énergie. On peut aussi faire glisser la ventouse le long d’un méridien ou sur une zone affectée, méridiens tendino-musculaires par exemple.

Tuina signifie : tui « pousser » et na « saisir » qui sont deux des nombreuses techniques manuelles telles que : tapotement, friction, frottement, pression, vibration, saisir, pétrir… Ces mouvements s’effectuent avec la paume, le tranchant de la main, le pouce, le coude, l’avant-bras… Le tuina est un massage plutôt dynamique qui peut être surprenant au début car les gestes sont puissants, profonds avec un rythme soutenu.




Comment fonctionne l’acupuncture ?


L’introduction de fines aiguilles stimule le système neurologique, endocrinien et immunitaire et induit une réponse biologique et énergétique qui vise à rétablir la santé et à soulager la douleur.

Actions physiologiques

L’insertion d’une aiguille dans un tissu engendre une cascade de réactions biochimiques comme la vasodilatation et la stimulation de neuromédiateurs. L’information conduite par les fibres nerveuses afférentes est transmise au système nerveux central et agit ainsi sur les mécanismes sensoriels comme la douleur et les mécanismes moteurs (mouvement et force). L’acupuncture agit également sur le système nerveux autonome parasympathique et sympathique et peut donc aider à moduler plusieurs fonctions et réactions organiques (digestion, élimination, respiration, homéostasie, sommeil, etc.).

Actions énergétiques

Les fondements de l’acupuncture stipulent qu’en stimulant les points on favorise la circulation du qi (prononcé tchi). Le terme [qi] correspond à la vitalité du corps et englobe les notions de mouvement, protection, température, fonctionnement et transformation. Lorsque le qi circule bien, le sang circule bien, les agents nutritifs et immunitaires circulent bien, les hormones et les neuromédiateurs se rendent où ils se doivent, les fonctions organiques et les échanges et transformations (digestion, élimination, respiration, oxygénation, réparation des tissus) sont facilités. Quand les signes qui qualifient un qi correct qui circule sans entrave sont présents, le corps retrouve alors sa vitalité fonctionnelle.




L’acupuncture est-elle douloureuse ?


L’introduction des aiguilles d’acupuncture donne une sensation qui ressemble à un pincement ; cela ne dure qu’une fraction de seconde et ne laisse aucune marque. Il faut distinguer la sensation au moment de la puncture qui est le plus souvent indolore, de la sensation que le praticien cherche à obtenir une fois l’aiguille positionnée. Cette sensation est très variable en fonction des gens. Certains ressentent une sensation de pesanteur ou de gonflement, d’autres des picotements ou fourmillements, d’autres encore une sensation de chaleur ou d’électricité qui se déplace. Certains points sont plus sensibles que d’autres à la puncture, de par leur situation anatomique : par exemple les points situés aux extrémités des doigts sont réputés plus sensibles.

Les aiguilles sont généralement laissées en place 15 à 20 de minutes.




Faut-il y croire pour obtenir des résultats ?


L’opinion populaire laisse souvent entendre que les effets de l’acupuncture reposent sur la croyance qu’on en a. Or, il n’en est rien ! Il n’est pas nécessaire de croire en l’acupuncture pour obtenir des résultats. Ce fut les effets positifs de l’acupuncture observés chez les petits enfants et les animaux qui ont aidé à pousser le milieu médical à tenter d’en expliquer l’origine des effets. Grâce à la technologie de pointe et aux nouvelles découvertes médicales, la science nous fournit désormais des réponses. À partir de multiples résultats de recherches scientifiques, on peut expliquer l’effet de l’acupuncture par l’action de plusieurs systèmes biologiques, soit les systèmes nerveux, hormonal, vasculaire et immunitaire.




Y a-t-il des effets secondaires ?


La « National Institutes of Health » (Consensus 1997) rapporte que l’acupuncture ne produit que très peu ou pas d’effets secondaires et que ceci représente un avantage marqué en regard de certains traitements offerts par la médecine moderne.

D’une façon générale il n’y en a pas. Toutefois, peuvent survenir à la suite d’une séance d’acupuncture des effets qui sont le plus souvent bénins comme un hématome au point de puncture, une altération passagère de la vigilance, une sensation de fatigue ou l’aggravation des symptômes qui ont motivé la consultation pendant 24 à 48 H maximum après la séance. Cela fait également partie du processus thérapeutique et ces effets passagers sont suivis d’un regain d’énergie.

Mais le principal effet secondaire est qu’on dort généralement très bien après une séance d’acupuncture.




Que traite l'acupuncture ?


AVIS IMPORTANT : Les renseignements fournis sur ce site ne constituent pas un avis médical ni un diagnostic. En cas de maladie, vous devez consulter un professionnel de la santé qui sera en mesure d’évaluer votre état de santé.

Douleurs : arthrite, rhumatisme, torticolis, douleurs cervicales, sciatique, lumbago, lombalgie, douleurs musculaires, maux de tête, migraines, blessures sportives, épicondylite, crampes, entorse, bursite, névralgie du trijumeau, névralgie faciale, différents troubles du genou, de l’épaule, de la hanche, tendinite.

Système digestif : ulcère, difficulté à digérer (dyspepsie), douleurs gastriques en général, manque d’appétit (inappétence), anorexie, hoquet, difficulté à avaler, colite, troubles intestinaux, diarrhée, constipation, ballonnements, hémorroïdes, troubles biliaires et du foie, nausée, vomissements.

Système respiratoire : asthme, bronchite, emphysème, laryngite, sinusite, rhinite, toux, rhume, grippe, essoufflement (dyspnée).

Système circulatoire : engourdissements, membres froids, frissons, enflure, jambes lourdes, œdème, hypertension, hypotension.

Système urinaire : troubles de la prostate, cystite, pertes involontaires d’urine, difficulté à uriner.

Système génital : vaginite, menstruations douloureuses, abondantes ou irrégulières, arrêt des menstruations, frigidité, ménopause, troubles de la libido, troubles de l’appareil génital, impuissance, problèmes reliés à la grossesse, infertilité.

Système auditif : maux d’oreilles, acouphènes, sifflements, syndrome de Meunière, certaines surdités.

Système oculaire : troubles de la vision, conjonctivite, certaines baisses de la vue, éblouissements, cataractes, glaucome, taches noires.

Système locomoteur : hémiplégie, certaines paralysies, certaines atrophies et dystrophies musculaires.

Système neurovégétatif : nervosité, anxiété, insomnie, bégaiement, tics nerveux, phobies, état dépressif, fatigue générale, obsessions, cauchemars, boulimie, vertiges, tremblements, perte d’équilibre.

Système cutané : eczéma, zona, furoncles, dermatose, psoriasis, acné, urticaire, pied d’athlète.

Allergies : rhinite allergique, rhume des foins, modérer la réponse aux allergènes saisonniers ou annuels, différentes allergies.

Autres conditions de santé : l’acupuncture apporte une aide complémentaire appréciable dans les cas suivants : diabète, artériosclérose, cholestérol, hypoglycémie, hyperglycémie, anémie, mononucléose, épilepsie, maladie de Parkinson, sclérose en plaques, ataxie, myélite, fibromes.

Oncologie : l’acupuncture offre un support complémentaire pour accompagner et diminuer la morbidité des symptômes dûs aux effets secondaires des différents traitements.

Addictologie : cigarette, drogue, alcool, obésité.




Existe-t-il des contre-indications à l’acupuncture ?


L’action harmonisante et régulatrice de l’acupuncture ne constitue pas de contre-indication absolue. Cependant, pour des raisons de sécurité, des précautions sont nécessaires pour les conditions suivantes.

Les traitements d’acupuncture doivent être réalisés avec précaution pendant la grossesse, car l’utilisation de certains points et méthodes de stimulation peut provoquer des contractions utérines. Il faut donc aviser votre acupuncteur si vous êtes enceinte ou si vous tentez de le devenir afin que le traitement soit adapté à cette réalité.

Précautions en cas de cancer : L’acupuncteur adaptera ses traitements selon l’état de santé du patient. La Médecine Traditionnelle Chinoise et l’acupuncture notament apportent des bénéfices complémentaires importants en oncologie. L’acupuncture peut diminuer les douleurs physiques et la souffrance émotionnelle, dûes aux effets secondaires des traitements.

Précautions pour certains anticoagulants : Il est important d’aviser votre acupuncteur si vous prenez des médicaments qui peuvent augmenter le temps de coagulation. Selon votre réponse à ces médicaments, le traitement sera adapté en conséquence.




Existe-t-il des incompatibilités avec la médecine classique ?


Non il n’y a pas d’incompatibilités avec la médecine occidentale. La médecine traditionnelle chinoise est un bon complément aux traitements médicamenteux. Elle soulage les douleurs, accroît l’efficacité de certains traitements, peut permettre de diminuer leur dosage pour un effet thérapeutique équivalent, ou encore neutraliser les effets néfastes des traitements lourds.




Combien de séances faut-il ?


Chaque personne est unique, avec un terrain différent et une histoire singulière, il n’y a donc pas de réponse stéréotypée à cette question. Le nombre de séance dépendra de la gravité du mal, de son évolution, de son ancienneté et surtout de la vitalité du patient. Dans les cas aigus, une à trois séances seront suffisantes tandis que dans les situations chroniques, les traitements seront prescrits jusqu’à l’amélioration, la stabilisation ou la disparition de la pathologie. Le praticien devra vous le préciser au cours de la première consultation.




L’acupuncture peut-elle avoir un rôle préventif ?


La Médecine Traditionnelle Chinoise à la réputation de savoir prévenir le mal avant qu’il n’apparaisse. Selon la tradition, l’histoire nous raconte que le médecin était payé tant que son patient restait en bonne santé et devait l’entretenir s’il celui-ci tombait malade ! De fait, l’acupuncture est très précieuse dans la prévention des maladies chez les patients dont le terrain et ses faiblesses est connu. La connaissance des grandes lois de la médecine chinoise permet d’anticiper les facteurs de disharmonie de certaines fonctions énergétiques selon les saisons.




Quelle est la durée d’un traitement ?


Chaque patient est unique et il n’y a pas de réponse stéréotypée à cette question. Une sciatique récente peut souvent être soulagée en une séance s’il n’y a pas de lésions. Mais parfois deux ou trois séances sont nécessaires. Telle patiente qui consulte pour des migraines se verra soulagée dès la première consultation alors que telle autre devra attendre la troisième voire la quatrième consultation avant de ressentir les bienfaits du traitement. Chaque personne a un terrain différent, une histoire singulière et les prévisions concernant la durée demeurent aléatoires.





HYGIÈNE & SÉCURITÉ

Hygiène & sécurité


Tous les acupuncteurs ont l’obligation d’utiliser sans aucune exception des aiguilles stériles jetables à usage unique. Ces mesures éliminent tout risque de transmission d’une maladie par une aiguille d’acupuncture mal stérilisée.




Est-ce que les séances sont remboursées ?

Non, la Médecine Traditionnelle Chinoise n’est toujours pas reconnu par le système de santé actuel. Je ne suis pas médecin et ne prescris aucune ordonnance. Toutefois, certaines mutuelles remboursent une ou plusieurs séances par an. Renseignez-vous auprès de votre complémentaire santé.





QI GONG

Qi Gong pour qui ?


Le qi gong ne s’appuie ni sur la force physique, ni sur la performance, il est donc accessible aux sportifs comme aux non sportifs et à tous les âges, de 9 à 144 ans. Pour les enfants qui ont besion de bouger et de se dépenser, les mouvements lents risquent fort de les ennuyer. Pour les adultes patients et les personnes âgées, ce sera une véritable source de bienfaits. Au terme de quelques semaines, il est possible de le pratiquer seul et d’en ressentir les bienfaits.




Comment faut-il s’habiller pour un cours de qi gong ?


Lorsque nous pratiquons à l’intérieur, un vêtement souple, des sandales de gym ou de danse ou en chaussettes. Lorsque nous pratiquons en plein air, en baskets ou pieds nus si le lieu et le temps sont adaptés, sinon prévoyez un pull chaud et un coupe-vent/pluie.




Quelles qualités faut-il pour pratiquer ?


Une seule, la persévérance [héng xīn 恒心].




Y-a-t-il des contre-indications ?


Le Qi Gong s’adresse à tous mais il est important de démarrer cette pratique avec un enseignant compétent qui saura évaluer les possibilités de chacun de ses élèves. Il est conseillé d’avertir votre professeur dés le début de votre pratique si vous souffrez d’une quelconque affection. De manière générale, le qi gong a des effets positifs sur des personnes souffrant de maladies chroniques, toutefois, il sera contre-indiqué en cas de pneumonie, d’angine de poitrine, d’infarctus, d’hépatite aiguë, de néphrite aiguë et d’infection aiguë des voies urinaires ou d’hypertension sévère.




Quels sont les avantages d’une pratique régulière ?


  • Favorise l’enracinement et le centrage
  • Améliore la souplesse tendino-musculaire et renforce les os
  • Favorise la détente, la gestion du stress, l’équilibre émotionnel et psychique
  • Entretien la mémoire, développe les capacités intellectuelles, l’attention, et la créativité
  • Renforce les défenses immunitaires et la prévention des maladies
  • Augmente la vitalité et la fonction respiratoire
  • Diminue la fatigue et améliore la qualité du sommeil
  • Retarde les effets du vieillissement
  • Nourrit la joie, la paix et l’harmonie





25 années de pratique
PRATIQUES
venir au cabinet

La Médecine Chinoise :

une tradition d'avenir

  • CONSULTATION

  • CONFÉRENCE

  • FORMATION

  • COURS HEBDOMADAIRE

  • COURS PARTICULIERS

  • CONSULTATION YI JING

DOMINIQUE DUSSEAUX

Praticien Médecine Traditionnelle Chinoise
139, rue Combe des Dames, Périgueux

 

             PériBus : K2 l'Hermitage

localisation.png
Consultations
Lundi au samedi  : 139 rue Combe des Dames, Périgueux
Cours de  Dao Yin Fa Qi Gong
Mardi de 19 h45 à 21 H00
DKDanse, 139 rue Combe des Dames, Périgueux  PériBus K2 l'Hermitage

© 2018 DOMINIQUE DUSSEAUX - LES JARDINS D'ENTRETIEN DE L'HARMONIE